Dactylorhiza blanche

orchis-verdatre-platanthera-chloranta

… et autres orchidées sauvages de Champagne et de Lorraine

J’ai l’impression que cela fait des semaines que je cours partout! Du coup, j’ai un peu de mal à me connecter à mon blog, surtout que le beau temps a rappelé à la surface du monde des tas d’orchidées sauvages survolées par de plus rares libellules et papillons.

Même si je n’ai pas trop de temps pour un « vrai » billet, voilà en vrac une première brassée de ces orchidées de Champagne et même d’un peu plus loin.

Dactylorhiza du soir…

Une première version en plan large de cette Dactylorhiza (je ne suis pas allée plus loin dans l’identification) qui fleurit par dizaines dans certains secteurs (en particulier dans le royaume cruel et sang partage de monstrueux et innombrables moustiques).

Contrejour du soir pour nimber cette fleur blanche d’une ambiance douce et poétique…

Clic sur les photos pour agrandir!

orchidee-blanche-dactylorhiza
Dactylorhiza sp.

Et ci-dessous, deux autres Dactylorhiza sp. photographiées au même endroit, en plan un peu plus serré pour donner une idée un peu plus précise de la forme de ces petites fleurs blanches méchées de rose.

Orchidée Homme-pendu: Vert sur vert

Une photo d’une orchidée plutôt confidentielle, car petite et mimétique, en monochrome égaré dans une pelouse. Pourtant, en camaïeu de vert, elle ne manque pas de charme.

orchis homme pendu, (Orchis anthropophora)
Orchis homme pendu, (Orchis anthropophora)

Drôle de nom, pour une orchidée, non? Il est dû à la forme des fleurs, qui évoquent vaguement la silhouette d’un homme pendu.

Orchis verdatre (Platanthera chloranta)

Parce-que je ne suis pas encore lassée des macros au soleil couchant, je poursuis mon bouquet en y ajoutant cette platanthère blanche trouvée à la fin du jour juste au bon endroit.

orchis-verdatre-platanthera-chloranta
Orchis verdatre (Platanthera chloranta)

Ophrys bourdon

Dernière orchidée du jour: l’ophrys bourdon. Celle-là, je suis allée la chercher non pas dans ma région mais en Lorraine (Merci au passage à mes ami(e)s lorrains pour l’invitation 🙂 )

Ophrys bourdon  (Ophrys fuciflora)
Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora)

Car ici, cet ophrys-là, je le cherche encore près de chez moi… Tant mieux: j’aurai d’autant plus de plaisir à le découvrir le jour où cela arrivera!

A suivre: une belle série du cousin du bourdon, l’ophrys Apifera avec une grande variété de labelles (photos à trier, et à vérifier si une hybride bourdon-abeille ne s’est pas glissée dans ma pâture?…)

Et pour finir, un petit papillon qui nous a salués sur le chemin du retour, lors de notre virée en Lorraine 🙂 .

papillon-azure

Très bonne fin de semaine à tous!

A lire ou relire dans le blog:

13 commentaires sur “Dactylorhiza blanche

  1. Tien, je me demande si tes balises pour les lien fonctionne bien, mon message ne semble pas être passé !

    Je recommence :

    Toujours un plaisir de découvrir ces orchidées aux variétés infinies !
    Je suis un peu triste… ma prairie à orchidées vient d’être fauchée… heureusement que j’ai photographié la dernière qui manquait à l’appel (bientôt sur l’Ardoise).
    http://christineeeeeeee.blogspot.fr/2013/05/orchidees-sauvages.html

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeee

  2. Bonjour Cathy,
    J’aime beaucoup ces flous autour des orchis, je m’y lance aussi, malheureusement je n’en rencontre pas tous les jours….
    très belle série !

  3. Merci à vous pour vos « like » et vos petits mots 🙂

    @ Philippe: Pas de bouc, juste un pendu 😉 Pas trouvé de bouc photogénique, mais cela viendra un jour.

    @ Christineee: oui, les liens passent en modération automatiquement ;).

    @ Nathalie: Merci! 🙂
    Les orchidées ne sont pas des fleurs faciles à photographier: elles sont souvent trop grandes et trop isolées, et toute la difficulté, justement, c’est d’éviter de couper leur tige en créant ce flou à la prise de vue (priorité ouverture, grande ouverture, et un angle de prise de vue qui permette de noyer le pied de la fleur dans le flou.) Ce sont des fleurs fascinantes, et la quête (dans mon environnement proche – on essaie de limiter l’impact carbone 😉 ) compte autant que l’image, pour moi.

  4. Exceptionnel. Tu arrives à faire une belle photo avec l’orchis homme pendu, ce qui est un sacrée challenge :-). J’aime beaucoup ces orchis blancs que je n’ai jamais rencontré. Est ce que tu « nettoie » un peu la scène photographiée en coupant quelques herbes à proximité du sujet ?

  5. Superbes clichés… pas clichés. Tu parviens à nous émouvoir en restant originale.
    La verte sur vert me touche particulièrement.

  6. @ Olivier: Oui, l’homme pendu, tout comme les listères, est difficile à mettre en boîte.
    Je coupe les herbes sèches avec parcimonie, mais j’évite de couper la végétation verte: pas de nettoyage irréversible. Je fais en sorte que la scène soit la même avant et après ma photo. D’où l’importance des réglages et de l’angle de prise de vue.

    @ Essere: Merci 🙂 Ces fleurs sont elles-mêmes si émouvantes et vivantes!

    1. Presque jamais 😉 Et comme je travaille ma souplesse, j’évite aussi de m’allonger dans l’herbe. Des fois, je me demande si je ne suis pas sur la voie du jaïnisme… 🙂

    1. Un grand merci Jean-Claude! 🙂
      Je ne me risque pas aux identifications de Dactylorhizas: j’en rencontre rarement et j’ai beaucoup de mal à les discriminer.
      Cette année, c’est la première fois que je tombe sur une grosse station. Et il me semble que 2013 a été très propice aux floraisons d’orchidées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *