Diptyque | Paysage en lumière bleue

diptyque-lac

Quelques duos de photos de paysages qui racontent la plaine de Champagne. Une quête de ces lumières magiques qui nous font oublier toutes les fois où l’on y est allé pour rien!

Ces diptyques réunissent deux photos prises le même soir au même endroit (sur une longue période: plus de deux ans): unité de lieu, quelques minutes, parfois davantage, séparent les images. La lumière devient peinture, je travaille à devenir la plume qui glissera sur l’horizon avec juste ce qu’il faut pour (d)écrire ces émotions aériennes propres aux crépuscules.

Les photos ont été très peu recadrées et ont simplement fait l’objet d’un développement raw sans autre post-traitement: ma démarche demeure inchangée, que ce soit en macro animalière ou en photo plus abstraite comme celle-ci: capter cette essence fugitive qui parfois parfume les crépuscules. J’aime cette attente de LA lumière, ce travail autour du mouvement qui crée une photo instantanée sur laquelle sont réunis l’outil (le photographe), le médium (la lumière) et le support (le paysage). Dit comme cela, la démarche peut paraître formelle, alors qu’au contraire, ma photographie est instinctive et tend vers l’unification, l’immersion totale au coeur de l’espace-temps rare, éphémère et saturé de couleurs.

Bonne visualisation, et n’oubliez pas de cliquer sur les diptyques pour les voir en plus grand!

Diptyque | Paysage | Plaine de Champagne

diptyque-ciel-nuage
Aquarelle | diptyque paysage
diptyque-lac
En flammes
diptyque-paysage
Blue hour
diptyque-photo
Hivernal

14 commentaires sur “Diptyque | Paysage en lumière bleue

    1. Qui sait?… Pas sûre que le minimaliste soit au gout de tout le monde? Mais moi, ça me va 😉
      Cela fait un moment que j’ai ces duos carrés en gestation. Le premier diptyque a plus d’un an. Et comme il fait moche et gris, j’ai enfin trouvé le temps de mettre tout ça en forme 😉
      Bonne journée à toi!

  1. très chouette – et avec une légende comportant la date ?
    ça pourrait être intéressant pour le lecteur d’avoir en plus cette unité de temps dont tu parles.

  2. Cathy,
    Très jolies, ces photos minimalistes, et bonne idée de les regrouper en diptyque.
    Si ça ne plait pas (toujours) dans le milieu (conservateur) de la photographie, ça peut intéresser d’autres secteurs; j’expose parfois dans l’Aube dans des salons artistiques, principalement dédiés à la peinture, mais ouverts aux autres moyens d’expression (sculptures, poterie, photographie…); je pense qu’il en existe aussi dans la Marne ? J’ai aussi exposé au « mai culturel d’Arthonnay » dans l’Yonne : une manifestation fort sympathique, on expose chez l’habitant (http://www.larthonnaysienne.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=53&Itemid=86). Si ça t’intéresse, je te donne les coordonnées de la responsable.
    Bonne continuation.
    Amicalement,

  3. Je suis toujours fasciné, en regardant les ciels au crépuscule ou à l’aube, par les juxtapositions fantastiques et improbables des couleurs. Des bleus, des gris, des rouges, des violets, des oranges, des rouges… Du chaud et du froid. Et je retrouve très bien cette sensation dans tes réalisations. Magnifique coup de « pinceau » 😉

  4. Je suis sincèrement heureuse et touchée de vos petits mots si positifs ici et ailleurs, sur ce travail entre épure et mouvement, qui me tient à coeur! Pour la peine, je réfléchis à en présenter quelques-uns lors d’un prochain festival ;).

    Le diptyque m’est apparu comme une évidence: un moyen de renforcer la perception du filé dans l’espace et dans le temps. Le spectateur passe d’une photo à l’autre dans un mouvement similaire à celui que j’ai effectué pour prendre chaque image.

    Francis: Merci! 🙂 De mon côté, j’ai été très agréablement surprise par l’accueil réservé à mes lumières rouges les plus abstraites, dans des expos ou festivals très naturalistes, justement. Mais il a fallu du temps! Là, je m’éloigne encore un peu plus de la photo nature: mais d’autres que moi ont déjà éveillé les sens à ce genre de photos. Je veux rester optimiste! 😉

    Oui, on m’a déjà invité à exposer dans des manifestations pluri-artistiques. J’aime beaucoup ce mélange des genres! Merci pour l’info! Hélas, ce we là, je serai ailleurs, déjà sur un festival : celui de Hauteville-Lompnes.

  5. Très belles réalisations en effet.
    Je suis toujours sous le charme de ton univers photographique.
    On sort du banal avec ce qui ressemblent à « de petits rien ». Tu nous apprend à mieux regarder ce qui nous entoure.
    Tu parviens à ne pas te perdre dans la technique, il reste l’essentiel.
    Très chouette, le principe du diptyque que tu utilises avec élégance.
    Continue, STP

  6. Merci Essere! Cela tombe bien: je crois que je vais avoir du mal à arrêter 😉
    La technique n’est rien. juste un outil. Elle doit disparaître et n’être qu’au service de l’émotion. Trop de photographes veulent montrer leur savoir-faire, au lieu de se pencher sur leurs intentions et leurs émotions ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *