Fruit du fusain…

fruit-de-fusain

…Macro nature en hiver: Le flash intégré et son diffuseur

Petit rien, petit machin: les fruits du fusain colorent les chemins! 

Une photo du jour ou presque (d’hier matin), juste pour mettre un peu de couleurs vitaminées dans le blog, histoire de conjurer le gris souris qui s’éternise…

Retour sur un petit fruit pétillant de couleurs, même en cette saison: le fusain ou bonnet d’évêque. Les fruits commencent à être abîmés, les quatre capsules roses s’ouvrent et laissent échapper leurs graines orange vif.

fruit-de-fusain
Baie de fusain en rose et orange

Peu de luminosité et des fruits un peu flétris? L’occasion de travailler à grande ouverture (avec une petite zone de netteté) et de prendre en compte tout autant l’arrière-plan flou que le sujet.

Cette photo de fusain est d’abord l’occasion de parler un peu technique (cela fait longtemps!) et de vous présenter un petit accessoire pratique, pas cher et qui peut rendre de grands services.

Manque de lumière? Débouchage des ombres? Le réflecteur ou le flash intégré?

La photo ci-dessus est prise en contre-plongée (l’appareil était tourné vers le ciel), ce qui permet d’unifier le fond. S’il y avait eu un peu plus de lumière, le fond aurait été blanc. Là, il est couleur de nuages. Mais même par temps couvert, dans cet axe de prise de vue, le fond demeure bien plus lumineux que le sujet. Résultat: votre boitier a du mal à gérer autant de contrastes et l’on obtient généralement des photos où le sujet est sombre, peu coloré, voire en ombre chinoise (et/ou un ciel cramé).

Pour déboucher les ombres et obtenir une baie de fusain bien colorée, l’idéal en terme de qualité et de contrôle de l’image est l’utilisation d’un ou plusieurs flashs éventuellement déportés. Mais c’est une solution coûteuse, et peu maniable.

Je privilégie la légèreté et la liberté de cadrage. Du coup, j’ai toujours dans le sac à dos un réflecteur (une surface brillante qui réfléchit la lumière). Un jour ensoleillé, il aurait suffi de poser le réflecteur sous le fruit de fusain et de l’orienter correctement pour rétro-éclairer la baie et obtenir ce type d’image.

Bon, hier, pas assez de lumière pour sortir mon réflecteur. Du coup, je suis passée au plan B: l’utilisation du flash intégré de mon boîtier.

Pourquoi ne faut-il presque jamais utiliser ce flash intégré? Parce qu’il écrase les couleurs, il casse la liaison fond-sujet, il fait briller les surfaces lisses, etc…

Et si on veut l’utiliser quand même?…

Je m’en sers très rarement, et principalement non pas pour éclairer mais juste pour déboucher un peu les zones sombres. Jamais pour augmenter ma vitesse. Pour conserver une photo qui ne soit pas l’archétype de la photo au flash trop dur, je sous-expose nettement mon flash (- 2 IL environs – voir dans son mode d’emploi), juste pour obtenir une légère lumière accessoire.

diffuseur-flash-integre

 Un diffuseur pour le flash intégré du boîtier

Pour estomper davantage cette lumière qui émane du flash, il est préférable de fixer devant le flash un petit diffuseur translucide. Vous pouvez sans problème en bricoler un (plastique dépoli, calque…). Il en existe aussi dans le commerce: pas très chers, légers et petits.

Personnellement, j’ai testé le diffuseur-flash en plastique souple: efficace, mais solidité assez limitée et pas trop pratique. Depuis qu’il s’est déchiré, je suis passée au petit diffuseur-flash rigide (voir l’image): un peu plus volumineux, mais plus pratique à l’usage (permet de passer très vite de la position flash ouvert à flash replié sans avoir à ôter le diffuseur).

Voilà: C’est juste un petit machin de plus à mettre dans le sac, qui ne change pas grand chose, qui ne sert pas souvent, mais qui peut donner la petite touche de couleur en plus dans certains cas!

Si je devais terminer par un conseil sur l’utilisation du flash de votre boitier: plus il y a de lumière, plus vous pouvez l’utiliser, et toujours en le sous-exposant. Cela parait paradoxal, mais c’est la réalité et c’est le meilleur moyen de conserver des images naturelles. Il devrait juste servir à apporter un peu de luminosité en plus et à déboucher quelques zones d’ombre. Si vous avez besoin d’une forte source lumineuse complémentaire, envisagez plutôt l’utilisation de flashs additionnels dédiés à vos besoins. Mais c’est un autre sujet et un autre budget!

En liaison:

PS: il existe d’autres solutions pour photographier dans ces conditions : le HDR, ou encore la double-exposition à la prise de vue. Deux techniques qui seraient trop longues à détailler ici, et que personnellement je ne pratique pas: j’aime trop la sensation que procure LE « clic » et la photo est dans la boîte!

7 commentaires sur “Fruit du fusain…

    1. Merci Nicole! « Mes » fusains sont des arbustes sauvages. Et cette année, étonnement, ils sont encore couverts de baies qui achèvent de se vider de leurs graines. Sans doute à cause de la douceur des températures?
      Un coup de froid et tout cela aura disparu au sol ou dans le gosier des merles.

  1. Quel plaisir, cette petite note colorée dans la grisaille ! Et puis, merci, je ne le dirais jamais assez. Merci de partager ces petites astuces avec nous. Débutante, je suis avide de toutes ces informations et, après les avoir lues, je n’ai qu’une envie … filer dehors essayer de les appliquer.

  2. Coucou Cathy,
    Merci pour cette jolie note colorée ravigotante par ces temps de grisaille morose.
    Bien sûr, comme tu le sais, je suis moi aussi un fan de tous tes petites astuces susceptibles de me guider vers le mieux et ça vaut bien un autre merci pour cette leçon très explicite.
    Gros bisous Cathy et bon week-end.

  3. Toujours autant de chaleurs dans tes prises et de douceurs! Bravo pour cette belle mise en scène et cette belle prise photographique. Bonne année à toi aussi Cathy. Amitiés, Chris.

  4. Merci à tous pour vos visites!
    Je suis désolée de ne pas avoir le temps de répondre à chacun d’entre vous: je n’ai pas trop de temps, en ce moment. Mais votre présence me va droit au coeur 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *