Macro mousse et goutte d’eau

Mousse au soleil couchant

Photo du jour n°3… On tient le rythme! Il faut dire qu’en ce moment, je suis plutôt motivée: neige, givre, froid, ciel dégagé: tout cela crée des lumières particulières qui font du bien au moral, et que j’ai très envie d’exploiter, même s’il faut s’emmitoufler pour sortir.

Goutte d’eau et soleil rouge sur la mousse

Une photo de mousse sous la neige… Encore?!!! Oui, mais vous en conviendrez, celle-ci n’a rien à voir avec la précédente, avec ses allures de sapin palmier de noël!

Mousse et goutte d'eau au soleil couchant
Mousse et goutte d’eau au soleil couchant

En ce moment, je suis plutôt du côté de l’heure bleue: le soir, je monte sur le plateau, chercher des paysages oniriques dessinés par les arbres (bientôt, d’autres photos sur ce thème). Mais avant cette heure bleue, il y a le soleil qui se couche, et qui me replonge un an en arrière, lorsque je préparais ma série [Lumière rouge]. Même si je m’éloigne un peu aujourd’hui de ces soleils rouges, j’ai du mal à les délaisser totalement, surtout lorsqu’ils se conjuguent à mon autre « sujet macro d’hiver préféré »: la mousse ;-).

9 commentaires sur “Macro mousse et goutte d’eau

    1. Oui, encore tout décoré 😉
      Je ne vais pas continuer longtemps à ce rythme: je bosse encore quelques jours sur ce blog et la semaine prochaine, il faut vraiment que je passe à autre chose: des expos à préparer…

    1. Oui, elle est tout à fait dans l’idée. J’ai essayé d’en faire, des mousses + soleil rouge, à l’époque. Mais cela n’arrive qu’un an après: les aléas de la photo 😉

  1. Mais mais mais …. on ne t’arrête plus ! Encore une image superbe et le titre « palmier de noël » convient à merveille. En voyant ce beau cercle orangé qui doit être le soleil (puisque tu le dis, je te crois), dois-je conclure qu’il fait son apparition plus souvent à l’est qu’à l’ouest ? (perso, je ne me rappelle même plus quand je l’ai vu la dernière fois …).
    Bonne soirée

    1. Bonjour Véro,
      Oui, je fais pas mal de photos, en ce moment. Comme je l’avais déjà expliqué précédemment, c’est souvent en hiver que je me lance dans de nouveaux projets sur le long terme, et cela passe par des moments plutôt prolixes ;-).
      Et oui, c’est bien le soleil, bien sûr. Comme je j’ai découvert en travaillant sur le crépuscule, il arrive plus souvent qu’on ne le pense que le soleil se montre la dernière demi-heure du jour, même par temps plombé. On apprend à « sentir » si ça vaut le coup ou non de tenter sa chance ;-).

    1. Bonjour Marc,
      Merci pour la visite et pour ce petit mot :-)!
      Je ne sais pas ce qui s’est s’est passé: je ne découvre ton commentaire qu’aujourd’hui, et en +, il était passé dans les indésirables.
      On va essayer de régler le problème 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *