Papillon noir et blanc, demi-deuil et fleur des champs

papillon-demi-deuil

Papillon noir et blanc qui répond aux multiples noms de demi-deuil, échiquier, ou encore arge galathée,  Melanargia galathea a enfin fleuri les jachères de ma campagne!

Macro papillon: contraste couleur et noir et blanc

Je suis parvenue à m’éclipser le temps d’une sortie du soir. Départ à l’heure où l’on allume les barbecues dans un joyeux bruit de verres et de glaçons. A peine arrivée dans la prairie que j’aperçois quelques papillons voleter tranquillement de fleurs en fleurs. Les papillons étaient donc bien au rendez-vous. Restait à attendre pour capter la bonne lumière…

Lumière rouge et or sur le demi-deuil

Ce soir-là, côté lumière, la chance était avec moi: un gros nuage a masqué un moment le soleil rasant. Et lorsque le soleil s’est enfin glissé sous ce nuage, j’ai eu droit à une belle lumière toute dorée 🙂 !

Un dernier butinage sur une fleur de knautie des champs pour ce demi-deuil…

Demi-deuil (Melanargia galathea) ou Échiquier
Demi-deuil (Melanargia galathea)

…Puis la prairie s’est teintée de rouge et de feu…

coquelicot-rouge
Rouge coquelicot

C’est à cet instant que j’ai replongé! Difficile de combattre mon addiction pour les lumières rouges, surtout lorsqu’un tel soleil me fait de l’oeil.

papillon-demi-deuil
Soleil rouge sur le Demi-deuil

En pratique: Cette photo a été prise en lumière naturelle. Elle a été longuement préparée: repérage du sujet à l’avance, évaluation de la trajectoire du soleil et du degré de tolérance du papillon à ma présence. Puis on attend. Le cadrage exact final ne pourra se faire qu’au dernier moment, et il ne sera plus temps alors de peaufiner sa composition. Je veille à ne pas m’approcher trop près. Car à cette heure, si je dérange mon sujet, il risque de s’envoler en dépit d’une température trop fraîche pour lui, et de se mettre en danger. Je veille également à ne rien modifier d’irréversible dans les herbes environnantes: le papillon a trouvé un refuge dans cet enchevêtrement de végétation. Dégager le terrain autour le rendra vulnérable aux prédateurs nocturnes. Je ne coupe donc pas d’herbes, et si je déplace une tige, je la remets en place après la photo.

Je vous souhaite à tous une belle fin de semaine sous le soleil estival!

Petit rappel: Mon actualité de l’été

Si vous souhaitez découvrir mon univers photographique ou me rencontrer, rendez-vous jusqu’au 4 Août sur les cimaises de l’office du tourisme d’Epernay pour mes macros insectes « Une nature aquarelle ». Dans quelques jours, je serai présente au festival Les silences du Ventoux (à Sault en Provence du 17 au 21 Juillet) avec mon exposition Lumière Rouge mais aussi avec une vidéoprojection de mes photos récentes, une projection du film « Les secrets des photographes animaliers » et des tas d’autres surprises. Enfin, je suis encore pour tout l’été entre les pages du magazine Macro-photographie. Au plaisir de vous rencontrer ici ou là !

5 commentaires sur “Papillon noir et blanc, demi-deuil et fleur des champs

  1. Je me doutais bien que tu allais nous présenter tes premières photos de papillons!

    Elles sont très réussies et montrent que la lumière fait la force d’une photographie. La dernière est superbe avec le soleil couchant ; très technique mais l’aspect artistique est vraiment au rendez-vous.

  2. Coucou Cathy, je ne suis pas toujours là pour répondre ou laisser des commentaires mais en tout cas toujours présente pour lire tes articles mais là je ne peux pas passer, tes photos sont splendides et ma préférence va à …. « rouge coquelicot ». Splendide, merci pour ce tout beau partage!

  3. un superbe triptyque, vraiment. Quelles couleurs feutrées.
    Une maîtrise de la lumière épatante et une éthique naturaliste qui ajoute au plaisir de regarder tes photos.

  4. Bonjour Cathy. J’ai suivi le lien donné par Christineeee et je découvre donc tes photos qui sont de vrais tableaux. Il est vrai que tu peaufines particulièrement tes clichés. Un grand bravo pour ta patience et pour ces superbes résultats.
    Bonne fin de journée 🙂

  5. Merci à tous (un peu tardivement pour les premiers commentaires… Désolée. Pas trop de temps passé sur le web, en ce moment) pour vos petits mots 🙂

    Comme tu le dis, Ronan, encore une fois, le sujet est tout autant (sinon plus?) la lumière qu’une fleur ou un insecte. C’est elle qui donne une âme aux scènes que capte notre APN, et je ne me lasse pas de l’apprivoiser et de me laisser surprendre par elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *