Lorsque le ciel s’enflamme

paysage-coucher-du-soleil

L’automne est ma saison préférée : La lumière s’y accorde à mes envies. Quelques images de la semaine passée, à mon heure de prédilection : entre chien et loup, lorsque les flammes du couchant se reflètent dans le bleu du ciel.

Avant Horizon Bleu Garance…

Il y a deux ans, je m’apprêtais à partager avec vous {LUMIÈRE ROUGE}, une exposition atypique à laquelle vous avez réservé un très bon accueil : Merci!

C’est à cette époque que j’ai entamé en secret une nouvelle aventure. D’abord à petits pas, sans trop savoir où cela allait me mener. Puis peu à peu s’est dessiné plus clairement un nouveau projet : #HORIZON BLEU GARANCE.

Si pour la première fois, ce projet m’a menée à une exposition non macro, je n’ai pas pour autant abandonné ces ciels en flammes que j’aime et qui me donnent tant! A la veille de l’inauguration d’#HORIZON BLEU GARANCE, je suis retournée hier filer quelques paysages à l’horizon de ma campagne crépusculaire.

Des paysages qui cascadent au gré du vent d’automne

Breaking Waves (1847) Hokusai Nagasawa Rosetsu, (1790 Miho Museum) Evening moon inlandscape

Cette dernière image, un paysage qui s’accroche envers et contre tout à son  flanc escarpé, a pris sa source au fil d’estampes accumulées dans ma mémoire à travers mes butinages dans les livres et sur le net. J’aurais pu également citer Zao Wou-Ki, dont les abstractions lyriques me nourrissent de plus en plus. Je reviendrais bientôt plus en détails sur ces peintres qui guident mon appareil photo.

Clic sur les photos pour les afficher en plus grand

Les photos de cet article ne figureront pas dans l’exposition que je vous présenterai à Montier en Der. Je n’ai d’ailleurs pas trop envie de dévoiler l’intégralité de cette exposition avant son inauguration. J’ai quand même créé une galerie dans mon site, qui reprend quelques photos de mes #HORIZONS BLEU GARANCE, accompagnées d’un texte explicatif:

Là encore, ces photos ne seront pas toutes exposées, et je réserve des inédites aux visiteurs. En espérant que cela vous donnera envie de découvrir cette exposition dans toute sa réalité matérielle dans quelques semaines 😉 .

8 commentaires sur “Lorsque le ciel s’enflamme

    1. Heureuse qu’elle te plaise, Pascaline : J’ai hésité à la publier, car elle perd + que les autres à être diffusée en petit sur le web. Pourtant, c’est aussi ma préférée des photos prises ce soir-là. 🙂

  1. Superbe série, Cathy.
    Je sais que tu fais tout à main libre et sans retouche et le résultat me laisse baba !
    Tu crées des paysages imaginaires dans lesquels je plonge la tête la première.
    La dernière est vraiment magnifique, ça me rappelle un tableau qui se trouvait dans mon Lagarde et Michard, ou est-ce mon imagination que l’a recréé de toute pièce en voyant ta photo?
    On ne peut pas dire que ton travail me laisse indifférent, comme tu le vois.

    1. Tu as raison!!! La couverture du Lagarde et Michard XIXe représentait un dessin de Victor Hugo, qui fait penser aux estampes :

      Souvenirs… 😉
      J’ai beaucoup rêvé en suivant les méandres de ce dessin, au lycée… Sans doute en reste-t-il des traces?

  2. j’aime beaucoup c’est dernière images plus abstraite que les premières images de la série que tu montres sur ton site. Les couleurs font penser au feu! une très belle abstraction.
    La dernière que tu montre aujourd’hui est ma favorite.

  3. La pression doit monter avec l’approche de Montier 🙂
    Mais te voilà bien « armée », si je puis dire, avec de magnifiques peintures.

    Je te souhaite de vivre un bon festival !

  4. Merci à tous et toutes pour vos petits mots 🙂 Encore une fois, très heureuse que la dernière vous plaise.

    @ Françoise : 🙂 Merci! J’oscille entre symbolisme et abstraction, avec en ce moment une attirance de plus en plus forte pour l’abstraction lyrique. Mais hélas, les détails et les textures ne passent pas très bien en version pixels compresses. Du coup, ce n’est pas forcément ce que je publie le plus ici ;).

    @ Ronan : La pression monte très haut au moindre imprévu. Elle redescend (modérément) depuis peu : le plus gros des préparatifs est fait. Et puis, j’ai hâte d’y être! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *