Rideau rouge et cascade

cascade-eau

Lorsque la lumière imprime sa marque sur le capteur au rythme du geste… Le sujet ne devient-il pas le photographe lui-même, qui bloque sa respiration avant de graver l’image à bout de bras? Ou cherche-il au contraire à s’émanciper du matériel pour devenir un courant d’air et arrêter l’objectif sur l’émotion d’un souffle, d’un parfum, de la couleur explosive d’un des derniers soirs d’hiver?

Le Rideau rouge

Du bleu au rouge, peu à peu le rideau d’eau s’ouvre sur un crépuscule haut en couleurs.

rideau-eau-nagaoban
Rideau rouge {Nagaoban}

L’eau cascade carmin

Soudain une vague de lumières saturées vient balayer la surface de l’étang.

cascade-eau
L’eau cascade carmin

La vague a clôt le jour. L’heure bleue s’annonce. 

Les photos de cet article ne sont pas passées par photoshop. Elles sont le fruit d’un travail à la fois sur le geste et la gestion de la lumière, et un travail de reconnaissance sur le terrain des lieux propices aux images voulues. (Prise de vue à main levée en focale fixe).

Bonne fin de semaine à toutes et tous!

4 commentaires sur “Rideau rouge et cascade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *