Peintre

Artistes peintres et dessinateurs

  • Bleu Garance inspiration Paul Klee

    Cela fait un bon moment que je ne vous ai pas parlé de mon Cabinet de curiosités intérieures… Et pourtant, peintres, poètes, cinéastes… sont toujours aussi présents à nourrir ma photographie nature ! Comme ce soir-là, en lisière de forêt. Une lumière tranchée en rouge et noir, qui offrait la possibilité de filés « durs », gravés dans l’ombre comme l’on grave une carte à gratter ou une peinture à l’huile dans le frais. Voilà comment les poissons rouges de Paul Klee se sont invités en périphérie de ma sortie photo… Des bleu garance inspiration Paul Klee S’inspirer n’est pas copier… C’est se nourrir. Tout comme le corps a un besoin vital…

  • Couleur fauve inspiration Nicolas de Staël

    Lundi soir : crépuscule en couleurs annoncé. Je commence à les anticiper, ces soirs pas comme les autres. Celui-là ne fut pas spectaculaire. Juste spécial. Un lourd plafond nuageux bleu nuit qui chapeautait une langue de feu au ras de l’horizon. De quoi nourrir mon appétit de couleurs vives! Je suis donc partie étaler le paysage au couteau, en épaisseur sur mon capteur. Des lignes aux teintes fauves qui ont guidé mon geste vers les mondes saturés de Nicolas de Staël.  Clic sur les photos pour les visualiser en grand Rouge Horizon Diptyque Mon cabinet de curiosités intérieures ne désemplit pas : peintres et dessinateurs s’y bousculent joyeusement pour y déposer leurs œuvres. Avec toujours cette envie…

  • paysage-brume-marais-champagne

    Soleil d’hiver

    Balade au plat pays de Léon Spilliaert Un soleil rouge… C’est en hiver que le soleil s’apprivoise: c’est là qu’il est le plus beau sur la plaine. Tard levé, tôt couché. Souvent la seule touche de couleur de notre journée. Bien sûr, je ne suis pas prête à abandonner mon travail sur le soleil rouge en macro! Cela ne m’empêche pas de poursuivre d’autres voix: des voix lunaires, surgies des brumes qui enveloppent les marais de Champagne, nées de l’humeur de ceux qui ont peint cette lumière du nord qui m’est chère, et tout simplement cette petite voix intérieure qui me ramène encore et toujours à mes premiers outils picturaux: plumes,…

  • automne-feuilles

    Peindre aux Couleurs d’automne

    En cette saison, il y a comme une urgence à engranger des tonnes de couleurs vitaminées! Il sera toujours temps dans quelques semaines de filer des histoires d’arbres en monochrome. Pour l’instant, je préfère capturer la lumière qui transperce les derniers feuillages. Aujourd’hui, je vous propose 4 façons différentes de déverser une bonne dose de couleurs sur le capteur, tout en jouant avec différents types de flous pleins de douceur créés à la prise de vue, sans surimpression ni flash. Ces photos perdent beaucoup à être diffusées en petit format. Pour compenser un peu, n’oubliez pas de cliquer sur les aperçus pour visualiser en plus grand. Explosion de couleurs d’automne…

  • paysage-romantique-campagne-anglaise

    Paysage romantique, reflets sur l’eau

    Photo de reflet, façon paysage romantique Une seule photo, aujourd’hui, un peu à part. Je suis habituellement dans une approche moins figurative, plus graphique, voire abstraite; je dirai plus dessinée. La photo d’aujourd’hui, je l’ai voulue comme une peinture à l’huile estompée, assez grasse pour que les couleurs dégoulinent. Qu’elles se fondent les unes dans les autres, en écho aux coulures réelles de ce reflet à la surface de l’étang. Clic obligatoire sur l’image pour afficher en grand Le Paysage romantique en peinture: de la campagne anglaise aux impressionnistes Je l’ai aussi imaginée à la façon des peintres de paysages romantiques. Et plutôt que de longs discours, voilà une série…

  • cabinet de curiosité

    Cabinet de curiosités et inspiration photographique

    Mon cabinet de curiosités intérieures est revenu… Impossible de renoncer à mon cabinet de curiosités intérieures. Créé dans un précédent blog, il a resurgi ici dès mes premiers articles. Il est donc grand temps que je re-publie cet article qui lui était consacré (hélas, vos commentaires de l’époque ont disparu lors de mon déménagement...). A l’époque, j’avais à coeur de partager avec vous l’origine de mes inspirations. Je croyais alors écrire sur quelque chose d’acquis, de  presque de définitif, que je nommais, vous l’avez compris, «Mon cabinet de curiosités intérieures». Et étrangement, écrire et décrire ce Cabinet de curiosités intérieures lui a donné une autre dimension. À ma grande surprise, il est…

  • Der Apfelbaum | Le pommier (Klimt | 1916)

    L’arbre selon Klimt | Clin d’oeil

    Une photo d’abre clin d’oeil à Gustav Klimt 😉 D’un tableau à l’idée d’une photo Lorsque je suis passée de mes Lumières rouges crépusculaires à l’heure bleu, tout en poursuivant ce désir de véritablement « dessiner » avec mon APN (en prise de vue, pas sur ordinateur), je me suis spontanément tournée vers mon fidèle et silencieux compagnon de toujours: l’arbre. Rien de bien original: l’arbre est un sujet décliné sous toutes les couleurs et tous les cadrages par les peintres (et les photographes) de toutes les époques. Et comme par hasard, les arbres de Gustav Klimt étaient aux premières loges de mon cabinet de curiosités intérieures, ce coin de mémoire où sont…

  • Edward Hopper , Gas 1940 MOMA New York

    Edward Hopper, peintre de la nuit?

    Petits arrangements avec Edward Hopper…  Pourquoi donc, “petits arrangements”? Parce-qu’Edward Hopper n’a pas à proprement parler eu sa période «heure bleue». Pourtant, il est le peintre du temps suspendu, de l’attente, de la parenthèse sous une lumière écrasante ou rasante, étrange et ambiguë, qu’elle soit lunaire ou solaire, encore crûment dessinée par les néons de nos villes. C’est pourquoi je me permets de vous présenter Hopper parmi ces peintres qui influencent mon expérimentation de l’heure bleue, à travers ces trois oeuvres qui pourraient se dérouler entre chien et loup. Pour poursuivre la découverte du monde d’Hopper: Le  site Edward Hopper at the National Gallery of Art La rétrospective Edward Hopper au Grand Palais Cet article…