Heure bleue

Photo nature à l'heure bleue, juste avant la nuit: ciel bleu, photo poétique d'arbre et de paysage, photo pose lente, filé d'arbres

  • Cathédrale sylvestre

    Photo minimaliste, jusqu’où aller?

    J’ai toujours pratiqué une photographie par retrait. Le monde est un paquet d’argile que je creuse, jusqu’à en découvrir les lignes directrices. Je m’efforce d’estomper tout ce qui n’est pas nécessaire, en le plaçant hors cadre ou dans le flou. Le premier flou que j’ai exploré a été le flou lié à une faible profondeur de champ, et tout le travail sur le bokeh qui va avec. Puis, tout naturellement, j’ai eu envie besoin d’aller plus loin dans l’épure. J’ai filé 😉 du côté du flou de mouvement. Pour l’instant, j’expérimente surtout le mouvement que je crée moi-même (je bouge l’appareil), et non pas la photo de sujets eux-mêmes en mouvement.…

  • Arbre fantôme, ciel rose et bleu

    Un arbre sous les étoiles

    Un soir, un petit arbre Certains soirs, les arbres se font tordus, griffus, crevassés, menaçants. D’autres fois, ils savent se faire rassurants, compagnons bienveillants de nos échappées aux chiens et aux loups qui hantent la lumière bleue de la fin du jour. Ce soir-là, il y avait un arbre pas bien gros planté au beau milieu de l’horizon, qui agitait ses rameaux encore jeunes au vent glacé. Ses racines frétillaient dans l’eau débordée d’un étang voisin. Oui, l’immersion menace ma campagne, en cet hiver humide. La terre conserve la mémoire et il arrive qu’un marais oublié reprenne ses droits le temps d’un mois de pluie et de neige mêlées. coucher du…

  • Der Apfelbaum | Le pommier (Klimt | 1916)

    L’arbre selon Klimt | Clin d’oeil

    Une photo d’abre clin d’oeil à Gustav Klimt 😉 D’un tableau à l’idée d’une photo Lorsque je suis passée de mes Lumières rouges crépusculaires à l’heure bleu, tout en poursuivant ce désir de véritablement « dessiner » avec mon APN (en prise de vue, pas sur ordinateur), je me suis spontanément tournée vers mon fidèle et silencieux compagnon de toujours: l’arbre. Rien de bien original: l’arbre est un sujet décliné sous toutes les couleurs et tous les cadrages par les peintres (et les photographes) de toutes les époques. Et comme par hasard, les arbres de Gustav Klimt étaient aux premières loges de mon cabinet de curiosités intérieures, ce coin de mémoire où sont…

  • Arbre à l'heure bleue

    Photographier à l’heure bleue

    Cet article est la réactualisation du tutoriel « Photographier à l’heure bleue » publié sur mon précédent blog: texte enrichi, nouvelles photos, et de nouveaux articles complémentaires liés. L’heure bleue… J’en parle souvent, et depuis deux ans, je l’apprivoise par petites touches, surtout en hiver. Il est grand temps de faire le point sur cette heure bleue: qui est-elle donc? Comment la photographier? Quels sujets photographier?  C’est quoi, cette «heure bleue» ? L’heure bleue est un instant précis de la journée: un bref instant entre nuit et jour, où le ciel devient bleu foncé. N’avez-vous jamais remarqué qu’une fois le soleil avalé par l’horizon, le ciel se teintait parfois d’un bleu outremer d’une profondeur incroyable? C’est ça,…

  • Arbre à l'heure bleue

    L’heure bleue et la forêt magique

    L’arbre à l’heure bleue, on en discute? Une photo par jour, sans autre explication… J’ai essayé, je n’y arrive pas! Il y a d’abord le temps que ça prend, de poster une fois par jour (je vais avoir moins de temps dès la semaine prochaine). Et puis, il y a la difficulté de publier une photo sans aucune explication. Je dois me rendre à l’évidence: j’aime partager autre chose que de simples images. J’aime vous raconter la lumière qui éclairait ma scène, ce soir-là, le chant de l’arbre qui pleure de froid, les sangliers croisés quelques minutes avant de shooter, la démarche photographique dans laquelle s’inscrit l’image, le gel et l’éclat…

  • Rêver à l’heure bleue

    L’heure bleue redessine le paysage… Sans paroles et sans trucages, juste une inversion de la réalité pour dessiner cette photo filée éthérée prise à l’heure bleue que je laisse à votre imaginaire. Elle ne vient pas de nulle part, cette photo. Je crois bien qu’elle est le fruit tardif de ce que j’ai pu retenir de ces illustrateurs des années 70 qui ont largement contribué à ma culture de l’image. La Planète sauvage, ça vous dit quelque chose? 😉 A voir: Féerie en forêt à l’heure bleue Paysage romantique, ciel en rose et bleu A suivre: « L’heure bleue » est l’un de ces instants magiques en photographie. J’avais longuement traité le sujet dans mon ancien blog, et…