Chèvrefeuille et fleur de noisette

Bourgeon de chèvrefeuille

Un printemps qui ne vient pas…

Il faisait moche. Il faisait froid. Et j’en ai marre d’être obligée de mettre deux paires de chaussettes et des bottes avant de sortir. Marre de devoir prévoir un sac à dos étanche, des gants et un bonnet. Marre de me sentir aussi à l’aise que le bonhomme Michelin  crapahutant dans des chemins tellement embourbés qu’on manque d’y laisser une botte à chaque pas. Et pour couronner le tout, l’une de ces fameuses bottes vient de se percer: trop top, les chaussettes mouillées!

Mais puisqu’on l’a annoncé partout, ce fameux jour du printemps, j’y suis quand même allée. Où donc? Dans le petit bois. Pas très loin. Là où l’an dernier à la même période fleurissaient des nuages ivoire d’anémones sylvestres et de prunelliers. Mais seulement, 2013 n’est pas 2012… J’ai bravé le froid, le vent, la gadoue, les ronces, pourquoi? Pour rien. Ou pas grand chose. Pas une seule fleur encore. Juste une forêt nue, quelques corneilles, et quelques signes ténus qui tentent de nous rassurer: oui, il arrive, ce printemps. Quand???

Bourgeon de chèvrefeuille au soleil couchant

A défaut de vraies fleurs, il a bien fallu en inventer sur le capteur: une pincée de feuilles nouvelles d’une liane de chèvrefeuille, un cercle rouge de soleil couchant, et on y arrive, à créer une image en couleurs!

Bourgeon de chèvrefeuille
Bourgeon de chèvrefeuille

Fleur de noisetier

En fait, je me plains… mais des fleurs, il y en avait bel et bien! Des fleurs minuscules. Comme chaque année, les premières à éclairer les sous-bois. Les presque invisibles fleurs de noisetier.

Regardez bien en bas à droite du chaton: une petite fleur pourpre qui regarde les chatons dorés…

Fleur et chaton de noisetier
Fleur et chaton de noisetier

Bilan de cette petite balade? C’est vrai que racontée comme ça, entre les corbeaux et la bise glacée, cela parait déprimant. Et pourtant, même si le printemps n’a pas voulu se présenter au rendez-vous du 20 mars, cela fait un bien fou, de se forcer à mettre le nez dehors, et d’assister une fois de plus au coucher du soleil en forêt 🙂 .

8 commentaires sur “Chèvrefeuille et fleur de noisette

  1. Bonjour Cathy 🙂 Je partage le même hiver que toi, pas une fleur à se mettre sous l’objectif. Un citron s’est réveillé pendant la balade, il devait être aussi déçu que moi 😉
    Je n’avais encore jamais fait attention à cette petite fleur de noisetier, merci pour cette petite touche de printemps.

  2. Effectivement, le printemps chez toi souffre de timidité !
    Allez, encore un peu de patience et bientôt, tu ne sauras plus où donner du clic !

    Biseeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeee

  3. Bonsoir à tous,
    @ Olivier: En tout cas, effectivement, ce chaton-là est déjà fané (je parlerai justement de la protandrie dans mon prochain billet 😉 )

    @ Philippe: Pas vu un seul citron, ni paon du jour, généralement précoces. Juste quelques moustiques et autres moucherons… Du coup, les fleurs de noisetier deviennent d’autant + précieuses 🙂

    @ Christine: Oui, il y a près d’un mois de retard par rapport à l’an dernier. Et des gelées à nouveau annoncées pour la semaine prochaine 🙁 Je vais finir par m’installer définitivement en Fatrasie et arrêter la macro nature…

    Bon dimanche!

  4. Comme tous, je suis en mal de soleil et de clarté et il est vraiment temps de sortir de ce marasme hivernal qui perdure, le moral commence à vaciller……c’est pas bon du tout !!!. Heureusement que l’on peut se régaler de tes belles images ici en attendant ce printemps qui se fait désirer.

  5. Allez, tu le tiens presque ce printemps ! regarde, tu as su y dénicher ses prémices !! Juste un peu de patience …

  6. aller, en cherchant bien tu dois aussi avoir du cornouiller à te mettre sous l’objectif 🙂

    mais c’est vrai que le printemps tarde, et que les cordes de bois s’amenuisent…

  7. Merci à vous pour votre solidaire attente fébrile du printemps! Heureusement, peu à peu, la lumière parvient à transpercer la couche nuageuse, comme dirait ce Monsieur Météo qui dessine encore trop de pluie et de gris sur les cartes.

    @ Ronan: Oui, je sais que je devrais trouver du cornouiller… mais il est plutôt absent de mes lieux de balade favoris, alors qu’en théorie, c’est son terrain.

Les commentaires sont fermés.