photo-araignee-nuit-halloween
Coucher de soleil,  Floralie,  Insectes & Co

Photo de fougère…

… En orange et noir: aux couleurs d’Halloween

Un bouquet de fougères, une forêt sombre de ne pas encore avoir perdu toutes ses feuilles, un soleil qui se couche entre les troncs noirs. Un inventerre à la Prévert qui sent le champignon sous la bruine. Au loin, la souille bruisse sous les débordements d’une horde de sangliers. Un pic égraine les secondes. Tac-tac-tac… L’heure tourne. Le vent aussi. L’automne s’étire et déploie son ombre sur mon monde. J’ai toujours aimé ce bleu nuit percé par un soleil d’autant plus précieux qu’il se fait rare.

Second clin d’oeil à Halloween, après la chauve-souris. Ci-dessous, deux images autour d’une plante  que j’aime beaucoup et qui occupe une belle place dans mon exposition Lumière rouge: la fougère.

Graphisme en orange et noir: la fougère

photo-nature-nuit-halloween
Fougère, graphisme en noir et orange.

Araignée une nuit Halloween

photo-araignee-nuit-halloween
Araignée, une nuit d’octobre…

Je suis moi-même un peu arachnophobe (dehors, ça va à peu près, mais dans les maisons, j’ai plus de mal avec les 8 pattes…). Pourtant, lorsqu’une belle scène se présente, je ne résiste pas à la photographier, comme vous avez pu le voir dans le film des secrets des photographes animaliers 😉 . J’espère que cette toute petite araignée d’Halloween ne fera peur à personne!

9 Comments

  • ronan

    L’avantage de l’araignée en photo, c’est qu’elle est relativement statique, et qu’en plus elle véhicule souvent des choses qui ne parlent qu’à notre inconscient.
    Je suis comme toi, plutôt arachnophobe, et pourtant ces bestioles me fascinent.
    Sinon je devrais passer voir les faux de Verzy samedi. Je ne sais pas encore si je pourrais faire un tour du côté de tes lumières rouges, mais je serais bien passé en famille voir une expo photo en vrai 🙂
    Je crois que tu décroches juste après non ?

    • Cathy Bernot

      Pour l’araignée, j’admire aussi leurs capacités et leur talent de dentellière. Je ne sais pas ce qu’elle évoque dans mon inconscient, mais à force d’en photographier, même rarement, je m’habitue ;). La photo, c’est mieux qu’un psy!
      Verzy, c’est vraiment juste à côté du phare! Pour mon expo, je décroche le dimanche après-midi. Donc si vous passez le dimanche plutôt que le samedi, je vous attends ;).
      Pour le samedi, ça n’est pas impossible que je puisse passer. On se tient au courant? Si je peux, ça me ferait plaisir de vous dire bonjour en vrai ;).

  • Samuel

    J’adore! Elles sont somptueuses ces deux photographies. J’apprécie également les fougères même si elles se font rares dans les forêts près de chez moi.

    Le contraste est vraiment réussie, j’ai l’impression que la feuille va se dédoubler en deux face au soleil couchant. La seconde est magique, on dirait que l’araignée va sauter. Les nuances et les détails sont très agréables.
    Félicitations Cathy 😉

  • Christineeeee

    Tes gros soleils « rouges » mettent si bien en valeur le petit détail qui lui va bien : pour Halloween, c’est parfait !
    A propos de « gros soleils », j’en ai croisé un l’autre jour en pensant à toi… J’ai essayé de le capturer, mais je pense n’avoir pas encore trouvé tous les secrets de la recette : j’espère que tu ne m’en veux pas !

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeeeee

  • essere

    Sympas tes deux photos.
    On est vraiment dans l’ambiance.
    La deuxième est archétypale, la bestiole a vraiment la position qu’il faut. Si même les araignées se mettent à poser pour toi…

  • Cathy Bernot

    Merci à tous! Je ne pensais pas que ces deux photos plairaient autant ici et sur FB: je suis heureuse que mes lumières rouges ne vous aient pas encore lassées ;).

    @ Samuel: C’est vraiment la difficulté de ce type de photos: des nuances bien dégradées, sans pixellisation dans les ombres (pas toujours visible en petit format, mais qui ne pardonne pas dès que l’on fait un tirage), et un rapport flou/net harmonieux ;).

    @ Christine: La recette, c’est la patience, et sentir les quelques minutes (à peine) durant lesquelles on peut shooter. Pour une fois, le matériel compte beaucoup: en changeant de boîtier et donc avec une qualité de capteur supérieure, j’ai vraiment augmenté mes taux de réussite.

    @ Essere: Tu le sais, je dois me faire violence, pour les 8 pattes. Mais parfois, quand la photo est là, sous mes yeux, impossible de passer à côté ;). Oui, je la voulais comme une affiche de cinéma, cette photo. Toute simple et évidente.

    @ Michel: Oui, cette araignée donne un peu de vie! Merci :).

  • Christineeeee

    Petit clin-d’oeil pour toi sur l’Ardoise… en fait, ma rencontre avec un drôle de soleil, comme je te l’avais dis dans mon 1er com ! Dis moi ce que tu en penses !

    Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeeee

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *