Flare et reflet,  Goutte

Goutte d’eau, perle de rosée

Hier matin, il y avait un petit parfum de finitude dans l’air. Soleil, chaleur, on aurait pu se croire au coeur de l’été. Pourtant, il y a des signes qui ne trompent pas! Les papillons se font rares. Les libellules aussi: quelques agrions, quelques symetrums un peu hagards. Et puis, il y a cette brume qui montait en fumerolles de l’étang et des lisières, cette rosée scintillante qui n’existe qu’en automne. Autant d’indices qui laissent transparaître sous la terre durcie par l’estive les premières effluves automnales.

Plutôt que de tenter de figer sur mon capteur la fin d’une saison, j’ai délaissé les dernières libellules pour me plonger au coeur des premières brumes. Je vous invite à découvrir les rives du petit étang miroitantes de rosée matinale.

Goutte d’eau et ombelle

N’oubliez pas de cliquer sur les photos pour les afficher en plus grand!

Goutte d'eau, rosée sur une fleur
Ombelle perlée de rosée

Chaque année, il faut que j’aille voir du côté des plantes en ombelles (apiaceae). J’aime me perdre dans la structure pleine d’une élégance toute géométrique de leur hampe florale, et y chercher de nouvelles images. En cette fin d’été 2013, l’ombellifère se décline emperlé de rosée.

Cette photo n’a subi aucun post-traitement en dehors d’une modification de la balance des blancs pour « refroidir » la température de couleurs. Les effets graphiques et le flou sont exclusivement le fruit des réglages lors de prise de vue: grande ouverture et recherche d’un angle de prise de vue et d’une zone de mise au point adéquats.

Lorsque la rosée ne tient qu’à un fil…

Jeux de flare, mise au point chirurgicale, contraste entre net et flou pour surpendre quelques gouttes d’eau en suspens dans la brume chaude de cette douce matinée.

goutte-eau-toile-araignee
Goutte d’eau en suspension

Cette photo de goutte d’eau a été conçue pour un format précis: elle s’inscrit dans ma quête d‘images Nagaoban

Même si savoir que l’été s’apprête à tourner les talons me fait déjà regretter les libellules aux ailes d’or, les vêtements légers et l’antimoustique, je n’aborde pas ce changement de saison avec tristesse. Au contraire! Un peu de nostalgie, sans doute. Mais l’automne qui s’avance à petits pas est une saison qui m’a toujours inspirée et permis d’aborder de nouveaux rivages photographiques. Alors, place au changement!

Très bon weekend à toutes et tous et un grand merci pour vos visites qui sont de plus en plus nombreuses et pour vos témoignages enthousiastes ici ou sur les réseaux sociaux. C’est une belle motivation à poursuivre cette quête d’une photo personnelle, intimement naturaliste même si certains la disent souvent barrée ;). Merci!

21 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *