• photo-arbre-nuit-heure-bleue

    Un arbre au bord de l’eau

    Hier, je suis allée sur la petite lande. Un paysage incongru de bruyères et de résineux, au coeur de forêts de feuillus, de plaines agricoles et de vignobles. La lande était grise et déserte. Les genévriers en oubliaient de griffer l’air monochrome. Cette tristesse hivernale n’est-elle pas nécessaire? Grâce à elle, le feu dans la cheminée parait plus joyeux et le printemps aura bien plus de saveur que s’il suivait l’été. Un arbre évanescent dans la pénombre du soir En attendant la nuit. Comme une estampe suspendue, l’arbre rabougri s’estompe à la surface d’une eau à peine froissée par la brise d’hiver. Au travail! Immobile au bord de l’eau. Pull(s),…

  • foret-nuit-brume

    Bleu forêt: c’est l’automne

    Forêt dorée, soleil d’automne Il fait froid. La nuit tombe vite. Pourtant, pour quelques jours encore, c’est l’automne, dehors… Clic obligatoire sur les photos pour afficher en plus grand 😉 … Un automne roux et or: il reste ici et là quelques écus safran suspendus aux ramilles des bouleaux. Les feuilles sèches de hêtres ont rougies sous les premières gelées blanches. Au loin, un héron croasse et s’enfuie en à mon approche. La forêt se replie, sa canopée se dentelle et laisse filtrer de plus en plus de lumière. On dit que la mauvaise saison est obscure, mais c’est faux! Jamais le sous-bois n’y est aussi perméable au soleil. Entre les…

  • vignetage-objectif-apsc-fx

    Paysage, vignettage, explozoom, FX, APS-C ???

    Question du jour: c’est vrai ce que l’on dit? Un objectif pour petit capteur ne va pas marcher sur un reflex 24×36?… Un objectif pour reflex APS-C qui fait du vignettage sur un boitier plein format: vrai ou faux? J’avais envie de vérifier: oui, ça vignette! C’est d’ailleurs comme ça que j’ai obtenu cette photo, un soir en forêt :): Vignettage de l’objectif: quelques explications Pour une fois, je vais devoir parler un peu technique, pour expliquer cette photo. Je vais essayer de faire court et simple, et me limiter à parler du vignettage. En ce moment, le marché des appareils photos reflex est divisé en deux: les petits capteurs…

  • Couleurs marines

    Souvenirs d’été: paysage abstrait

    Après le paysage romantique, voilà une petite série beaucoup moins figurative de paysages estivaux filés les soirs d’été. Points communs entre les deux: ce sont des histoires d’arbres, même si cela ne se voit pas trop ici, et c’est à chaque fois le mouvement qui crée l’image et l’atmosphère. Paysage: des lignes lumineuses dansent entre les arbres Si vous êtes familier des lieux, vous savez que l’appareil photo est, pour moi, avant tout un simple outil de dessin?… d’expression?… de représentation? Je ne cherche pas à répondre à cette question, même si ma photo se nourrit de ma pratique de multiples médiums et outils plastiques. J’ai également conservé de ces années…

  • macro papillon en rouge et noir

    Rouge et or: vive la photo couleur!

    Envie de couleurs! Envie de soleil! Du coup, je vous fais partager mes envies à travers ces deux photos réunies autour d’une palette d’or et de pourpre (et je réalise à l’instant que ce sont-là les couleurs de l’automne!). La première, le petit papillon azuré, date d’il y a quelques jours. La seconde – un filé d’arbres en ombre chinoise au bord de l’étang-  est beaucoup plus ancienne: elle a été prise en hiver dernier. Les associer ici, juste pour se convaincre que laisser filer l’été pour entrer en automne ne signe pas la fin des couleurs sur le capteur… Vive le rouge et or, qu’il se décline en plein…

  • libellule-contrejour

    Balade aquatique

    Les pieds dans l’eau, les yeux au soleil… … et la tête à l’ouest, là où se couche le soleil. C’est là-bas que se trouvent mes images. Tout au bout des marais, lorsque seule la lumière demeure, et change de couleur si vite que parfois, l’idée n’a pas le temps de s’imprimer. Plus le temps passe, plus je dessine avec pour seul (a)encrage cette lumière que j’apprends à connaitre, que je laisse me surprendre, et qui m’apparaît aujourd’hui aussi vivante, libre et changeante qu’une libellule. Clair-obscur, contre-jour et autres jeux de lumière … Lorsqu’elle esquisse des paysages à la surface sombre des petites mares emplies de tanin de châtaigner. Clic…

  • Arbre nu pierre noire ou fusain

    Arbre nu à la pierre noire

    Silhouette d’arbre | Photo d’hiver Cet arbre-là, je ne pensais pas le poster ici: la photo a été prise au coucher du soleil il y a quelques semaines, et je me suis alors dit: « Sans doute la dernière photo de silhouette d’arbre nu de l’hiver. Bientôt, le printemps effacera ces silhouettes branchues et griffues à coup de bourgeons et de feuilles vertes et grasses… ». Mais depuis… rien n’a changé! Ce vieil arbre surveille la plaine toujours aussi nu que les fruitiers de mon jardin. Arbre à la pierre noire Pierre noire, fusain, lavis… En quête de matière Vous le savez, je poursuis ma quête de matière picturale: expérimenter et reproduire…

  • automne: Graine de clématite

    Le ciel à l’heure bleue sauf au printemps!

    Photo de printemps en attente Je me suis rendue compte que j’avais décliné l’heure bleue à toutes les saisons… sauf une! Pas de printemps en bleu. Des soleils couchants, des ciels rouge flamboyant, oui. Mais des ambiances outremer, non. En attendant de pouvoir célébrer en bleu un printemps qui n’a pas l’air de vouloir s’annoncer, voilà 3 images entre chien et loup des 3 saisons passées.  Eté: graine au vent Automne: graine de clématite vigne blanche Hiver: l’allée sylvestre à l’heure bleue Printemps ????? Reviendra-t-il?… En attendant le printemps, je vous souhaite un très bon weekend à tous, et à samedi matin pour ceux qui se sont inscrits à la rencontre…

  • Cathédrale sylvestre

    Photo minimaliste, jusqu’où aller?

    J’ai toujours pratiqué une photographie par retrait. Le monde est un paquet d’argile que je creuse, jusqu’à en découvrir les lignes directrices. Je m’efforce d’estomper tout ce qui n’est pas nécessaire, en le plaçant hors cadre ou dans le flou. Le premier flou que j’ai exploré a été le flou lié à une faible profondeur de champ, et tout le travail sur le bokeh qui va avec. Puis, tout naturellement, j’ai eu envie besoin d’aller plus loin dans l’épure. J’ai filé 😉 du côté du flou de mouvement. Pour l’instant, j’expérimente surtout le mouvement que je crée moi-même (je bouge l’appareil), et non pas la photo de sujets eux-mêmes en mouvement.…

  • Arbre fantôme, ciel rose et bleu

    Un arbre sous les étoiles

    Un soir, un petit arbre Certains soirs, les arbres se font tordus, griffus, crevassés, menaçants. D’autres fois, ils savent se faire rassurants, compagnons bienveillants de nos échappées aux chiens et aux loups qui hantent la lumière bleue de la fin du jour. Ce soir-là, il y avait un arbre pas bien gros planté au beau milieu de l’horizon, qui agitait ses rameaux encore jeunes au vent glacé. Ses racines frétillaient dans l’eau débordée d’un étang voisin. Oui, l’immersion menace ma campagne, en cet hiver humide. La terre conserve la mémoire et il arrive qu’un marais oublié reprenne ses droits le temps d’un mois de pluie et de neige mêlées. coucher du…

  • Der Apfelbaum | Le pommier (Klimt | 1916)

    L’arbre selon Klimt | Clin d’oeil

    Une photo d’abre clin d’oeil à Gustav Klimt 😉 D’un tableau à l’idée d’une photo Lorsque je suis passée de mes Lumières rouges crépusculaires à l’heure bleu, tout en poursuivant ce désir de véritablement « dessiner » avec mon APN (en prise de vue, pas sur ordinateur), je me suis spontanément tournée vers mon fidèle et silencieux compagnon de toujours: l’arbre. Rien de bien original: l’arbre est un sujet décliné sous toutes les couleurs et tous les cadrages par les peintres (et les photographes) de toutes les époques. Et comme par hasard, les arbres de Gustav Klimt étaient aux premières loges de mon cabinet de curiosités intérieures, ce coin de mémoire où sont…

  • Il neige en forêt!

    Arbre en feu sous la neige

    Lorsque l’arbre file dans le flou d’un ciel en flammes Encore et toujours, je poursuis ma quête d’arbres de rêve… A moins que ça ne soient eux qui me poursuivent, parfois jusque dans mes songes! Je les expose à la surimpression, je les exprime impressionnistes, je les gribouille en clair-obscur, je les crayonne à tour de bras, je les estompe du revers de la main… Et lorsque la neige a la bonne idée de saupoudrer de nacre les sous-bois, je file voir le soleil rouge rouler entre les troncs, là-bas, tout au bout de l’horizon.   Le bonheur est dans les bois… Voilà un petit aperçu (avec retard) des images…

  • Arbre à l'heure bleue

    Photographier à l’heure bleue

    Cet article est la réactualisation du tutoriel « Photographier à l’heure bleue » publié sur mon précédent blog: texte enrichi, nouvelles photos, et de nouveaux articles complémentaires liés. L’heure bleue… J’en parle souvent, et depuis deux ans, je l’apprivoise par petites touches, surtout en hiver. Il est grand temps de faire le point sur cette heure bleue: qui est-elle donc? Comment la photographier? Quels sujets photographier?  C’est quoi, cette «heure bleue» ? L’heure bleue est un instant précis de la journée: un bref instant entre nuit et jour, où le ciel devient bleu foncé. N’avez-vous jamais remarqué qu’une fois le soleil avalé par l’horizon, le ciel se teintait parfois d’un bleu outremer d’une profondeur incroyable? C’est ça,…

  • Paysage-Arbre sous la neige

    Glace et blancheur en Champagne

    Neige et verglas ont blanchi ma campagne! Il y a eu la neige, puis le verglas. Et enfin, un dernier glaçage de fins flocons pour parachever ce rare décor en Champagne. A pieds sur la glace: Pas évident, de marcher sur une telle surface: on flotte sur le verglas, puis brusquement, la couche de glace craque, et on s’enfonce brutalement dans la neige. Verglas ou neige, je connaissais, mais les 2, façon mille-feuilles, c’est une première. Je ne crois pas avoir déjà assisté à un tel phénomène météo ici! L’avantage, c’est que les arbres conservent leur saupoudrage blanc toute la journée, et que le verglas donne un aspect très « dessiné » aux…

  • Arbre à l'heure bleue

    L’heure bleue et la forêt magique

    L’arbre à l’heure bleue, on en discute? Une photo par jour, sans autre explication… J’ai essayé, je n’y arrive pas! Il y a d’abord le temps que ça prend, de poster une fois par jour (je vais avoir moins de temps dès la semaine prochaine). Et puis, il y a la difficulté de publier une photo sans aucune explication. Je dois me rendre à l’évidence: j’aime partager autre chose que de simples images. J’aime vous raconter la lumière qui éclairait ma scène, ce soir-là, le chant de l’arbre qui pleure de froid, les sangliers croisés quelques minutes avant de shooter, la démarche photographique dans laquelle s’inscrit l’image, le gel et l’éclat…