• Fleurs d’hiver

    La nature est encore en dormance. Les feuilles tombées sont devenues humus depuis des semaines déjà. Les fleurs séchées craquent encore à la lumière du soir, dans une ambiance mordorée.  Même au plus morose de l’hiver, la nature est un merveilleux filtre qui sait nous montrer la beauté du monde… J’espère que vous me pardonnerez ma rareté ici… L’hiver grisouille n’est pas très motivant. Et je vous avoue que je passe beaucoup de temps dans un tout autre registre : la photo studio, culinaire et nature morte. J’ai réuni mes photos culinaires dans une galerie indépendante visible là : Les photographies des recettes. Pour le reste de mes photos en intérieur et abstractions,…

  • Baie d'églantine

    Un soir d’hiver au pied de l’églantier

    Les sujets sont rares, mais les heures passées au coeur de la nature conservent tout autant de valeur, même si l’appareil photo reste au repos. Je suis quand même allée aérer mon capteur il y a quelques jours! L’hiver n’est pas une saison morte! Tout juste un peu en dormance, sous sa robe monochrome. Monochrome? Pas tant que ça si l’on y regarde de plus près… C’est au pied de la haie que j’ai découvert toutes ces couleurs résiduelles. Une haie naturelle, grillagée de prunelliers, d’aubépines et d’églantiers, enguirlandée de lierre en fleurs et de gui. Autant de réserves de nourriture pour le merle moqueur et ses comparses. Autant de taches de couleur qui prouvent…

  • L’étang à la nuit tombée

    Ambiance crépuscule : d’or et de bleu Trois photos, trois ambiances, un seul lieu (un nouvel étang), un seul soir (hier). A chaque fois, une émotion différente. L’image tour à tour chaude puis froide, débordante d’énergie ou étale et emplie d’une nostalgie bleutée que l’on nommait jadis spleen. L’eau qui file, éclabousse, clapote puis s’assombrit, tombe le rideau sur les mystères qu’elle renferme et abreuve. Nagaoban suite: les trois arbres | Entre Expressionnisme  et Romantisme. Cette dernière photo s’inscrit dans ma série Nagaoban, qui petit à petit prend corps. Mise en boite… Et comme je ne suis pas sortie toute seule hier, je suis revenue avec un joli portrait en…

  • Photo Reflet | Un arbre dans l’eau

    L’étang: reflet d’arbre au soleil couchant J’ai peu de temps, en ce moment. Quant aux occasions de faire des photos… je crois que cet hiver est le plus gris depuis des années! (Et oui, je dis ça chaque année, mais je crois que cette fois, c’est vrai!) Voilà malgré tout deux photos de la semaine passée, arrachées à la surface étale d’un nouvel étang que j’ai décidé d’exploiter cette saison. Deux images qui n’existent pas. Juste des reflets, des impressions soleil couchant, des jeux de lignes et de motifs qui tremblent, sculptés par une rare lumière crépusculaire. Un nuage rose passe… Comme une tapisserie (é)mouvante, l’eau maille et démaille les arbres…

  • photo-mousse-duo

    Mousse macro en duo

    Photographier la mousse en plein soleil Poster ici deux photos du jour (et non du soir), cela fait du bien! Cela veut dite que l’on a pu profiter du soleil pour se rappeler que la photo macro nature en hiver ne se résume pas à un travail face à son ordinateur. Bon, pour les conditions, ça n’était pas encore ça: si la lumière était au rendez-vous, il y avait tellement de vent que même les minuscules brins de mousse en devenaient flous! Je suis quand même parvenue à réaliser quelques images. Des micro-paysages qui brillent de mille feux au soleil d’hiver, de la mousse en duo, fines soies translucides jaune…

  • fruit-de-fusain

    Fruit du fusain…

    …Macro nature en hiver: Le flash intégré et son diffuseur Petit rien, petit machin: les fruits du fusain colorent les chemins!  Une photo du jour ou presque (d’hier matin), juste pour mettre un peu de couleurs vitaminées dans le blog, histoire de conjurer le gris souris qui s’éternise… Retour sur un petit fruit pétillant de couleurs, même en cette saison: le fusain ou bonnet d’évêque. Les fruits commencent à être abîmés, les quatre capsules roses s’ouvrent et laissent échapper leurs graines orange vif. Peu de luminosité et des fruits un peu flétris? L’occasion de travailler à grande ouverture (avec une petite zone de netteté) et de prendre en compte tout…

  • photo-arbre-nuit-heure-bleue

    Un arbre au bord de l’eau

    Hier, je suis allée sur la petite lande. Un paysage incongru de bruyères et de résineux, au coeur de forêts de feuillus, de plaines agricoles et de vignobles. La lande était grise et déserte. Les genévriers en oubliaient de griffer l’air monochrome. Cette tristesse hivernale n’est-elle pas nécessaire? Grâce à elle, le feu dans la cheminée parait plus joyeux et le printemps aura bien plus de saveur que s’il suivait l’été. Un arbre évanescent dans la pénombre du soir En attendant la nuit. Comme une estampe suspendue, l’arbre rabougri s’estompe à la surface d’une eau à peine froissée par la brise d’hiver. Au travail! Immobile au bord de l’eau. Pull(s),…

  • paysage-brume-marais-champagne

    Soleil d’hiver

    Balade au plat pays de Léon Spilliaert Un soleil rouge… C’est en hiver que le soleil s’apprivoise: c’est là qu’il est le plus beau sur la plaine. Tard levé, tôt couché. Souvent la seule touche de couleur de notre journée. Bien sûr, je ne suis pas prête à abandonner mon travail sur le soleil rouge en macro! Cela ne m’empêche pas de poursuivre d’autres voix: des voix lunaires, surgies des brumes qui enveloppent les marais de Champagne, nées de l’humeur de ceux qui ont peint cette lumière du nord qui m’est chère, et tout simplement cette petite voix intérieure qui me ramène encore et toujours à mes premiers outils picturaux: plumes,…

  • baie-de-fusain-rose-orange

    Fusain, petits fruits… La saison macro n’est pas finie!

    A peine sommes-nous entrés en automne, que déjà se profile l’hiver. Cette fois, pour nombre d’entre nous, c’en est bel et bien terminé des libellules, mantes et papillons! Cela signifie-t-il qu’il est temps de remballer son objectif macro? Certainement pas! Il reste encore bien des sujets à explorer. Si mon sujet macro d’hiver préféré demeure depuis des années la photo de mousse ;), j’aime aussi mettre en boîte les rares touches de couleurs qui s’accrochent encore aux ramilles, même après la chute de la dernière feuille: les petits fruits des haies et arbustes en sous-bois. Fruit du fusain (bonnet d’évêque) en rose et orange Mon petit fruit préféré? Sans conteste le…

  • Arbre nu pierre noire ou fusain

    Arbre nu à la pierre noire

    Silhouette d’arbre | Photo d’hiver Cet arbre-là, je ne pensais pas le poster ici: la photo a été prise au coucher du soleil il y a quelques semaines, et je me suis alors dit: « Sans doute la dernière photo de silhouette d’arbre nu de l’hiver. Bientôt, le printemps effacera ces silhouettes branchues et griffues à coup de bourgeons et de feuilles vertes et grasses… ». Mais depuis… rien n’a changé! Ce vieil arbre surveille la plaine toujours aussi nu que les fruitiers de mon jardin. Arbre à la pierre noire Pierre noire, fusain, lavis… En quête de matière Vous le savez, je poursuis ma quête de matière picturale: expérimenter et reproduire…

  • Bourgeon de chèvrefeuille

    Chèvrefeuille et fleur de noisette

    Un printemps qui ne vient pas… Il faisait moche. Il faisait froid. Et j’en ai marre d’être obligée de mettre deux paires de chaussettes et des bottes avant de sortir. Marre de devoir prévoir un sac à dos étanche, des gants et un bonnet. Marre de me sentir aussi à l’aise que le bonhomme Michelin  crapahutant dans des chemins tellement embourbés qu’on manque d’y laisser une botte à chaque pas. Et pour couronner le tout, l’une de ces fameuses bottes vient de se percer: trop top, les chaussettes mouillées! Mais puisqu’on l’a annoncé partout, ce fameux jour du printemps, j’y suis quand même allée. Où donc? Dans le petit bois. Pas…

  • Gros plan et flare sur la mousse

    Il neige sur la mousse

    Retour sur l’un de mes sujets macro d’hiver préférés: la photo de mousse en contrejour et à grande ouverture, histoire de jouer avec le flare. Faire des photos de mousse dans la neige, c’est facile? Cette année, j’avais très envie de faire des macros de mousse dans la neige. La chose n’est pas aisée! En effet, il faut qu’il y ait de la mousse mûre à point, c’est à dire aux brins assez gorgés d’humidité pour bien prendre la lumière. Ça,  c’est une situation assez fréquente en cette saison.  Mais il faut aussi de la neige, et la neige en Champagne, ça n’est jamais gagné. Et puis, dernière exigence nature, et…

  • Il neige en forêt!

    Arbre en feu sous la neige

    Lorsque l’arbre file dans le flou d’un ciel en flammes Encore et toujours, je poursuis ma quête d’arbres de rêve… A moins que ça ne soient eux qui me poursuivent, parfois jusque dans mes songes! Je les expose à la surimpression, je les exprime impressionnistes, je les gribouille en clair-obscur, je les crayonne à tour de bras, je les estompe du revers de la main… Et lorsque la neige a la bonne idée de saupoudrer de nacre les sous-bois, je file voir le soleil rouge rouler entre les troncs, là-bas, tout au bout de l’horizon.   Le bonheur est dans les bois… Voilà un petit aperçu (avec retard) des images…

  • Comme un mirage dans la brume

    Paysage romantique au crépuscule

    Paysage d’hiver en rose et bleu L’hiver est une saison nostalgique romantique. Pas triste, non! C’est juste le temps où les arbres morts laissent les légendes s’échapper de leurs rameaux griffus au gré de la bise glacée. C’est ainsi que parlent les arbres aux promeneurs solitaires qui voient le soleil disparaître derrière l’horizon, là-haut, sur le plateau battu par les vents. A ce moment précis, le coeur s’emballe car la terre  change de main. Elle n’est plus à nous, aussi cultivée soit-elle. Elle redevient terre primitive, livrée aux nocturnes de tous poils et de toutes plumes. Paysage d’hiver, ambiance nostalgique La fin du jour est une succession de moments privilégiés: coucher du…

  • Vignes sous la neige en Champagne

    Vignes sous la neige

    La Champagne sous la neige… Un tapis blanc a recouvert la Champagne. En général, la photo de vigne ne m’inspire pas vraiment. Sauf en hiver, lorsque la neige transforme le décor en paysage ultra-graphique. Photos de vignes: taille d’hiver et manteau blanc 4 façons très différentes de photographier la Champagne viticole sous la neige:  La neige épure, elle ne conserve que la structure du vignoble, d’autant plus qu’en hiver, on pratique «la taille d’hiver», justement. Un travail viticole qui consiste à tailler très courts tous les pieds de vigne et qui épure un peu plus le décor. Mais au delà du simple exercice de composition, je demeure « photo-graphe », et c’est…