• foret-arbre-automne-heure-bleue

    Paysage à l’heure bleue:

    Les arbres d’automne entre chien et loup L’avantage des jours gris, c’est que l’on a du temps pour développer les fichiers des saisons passées! Aujourd’hui, je vous invite à un bref retour en automne. Ma route est pavée de bleu et d’or. Plus je m’y avance, et moins j’ai envie d’écrire. Juste de vous livrer des images. Celle du jour a un petit quelque chose des forêts de bouleaux de Gustav Klimt, ou des arbres dressés d’Egon Schiele. Pas au niveau de la forme, mais ce sont leurs univers qui m’ont inspirée. Je l’avais conçue il y a plus d’un an. Je voulais ce contraste de couleur, cette pointe de…

  • Clair de lune inspiration japon

    Photo | Haïku | Estampe | Méli-mélo de pleine lune à l’heure bleue…  Histoire sans paroles: Des photos trouvées au bord de l’eau, des estampes, des haïkus, sous les rayons blancs d’un clair de lune… Au clair de lune je laisse ma barque pour entrer dans le ciel Kôda Rohan ( 1867-1947 ) Après avoir contemplé la lune Mon ombre avec moi Revint à la maison. Yamaguchi SODO (1642 – 1716) Les photos de cet article ont été réalisées le même soir que celles de l’article précédent: vagabondages au clair de lune. J’avais déjà les estampes en tête au moment de la prise de vue. Comme vous vous en doutez,…

  • paysage-lune-scintille

    Pleine lune sur l’eau et haïku

    Vagabondages au clair de lune Hier, le temps était à la lune ronde, mais je ne le savais pas… Rendez-vous à l’étang, où je rêvais aux éclaboussures mordorées d’un beau soleil couchant. Mais ni jaune, ni rouge, ni or tombés du ciel. Juste une brume. Pas une de ces brumes blanches qui parent le décor d’un léger glaçage satiné. Non, imaginez plutôt une brumes qui englue le paysage dans la mélasse gris clair d’un jour sans soleil. Brume de plaine, quoi! Au moment de partir, j’ai quand même jeté un coup d’oeil derrière mon épaule. C’est là que j’ai compris: ce soir, le spectacle n’était pas côté soleil, mais côté…

  • ciel-heure-bleue-pleine-lune

    L’heure bleue en été

    Deux photos prises à un mois d’intervalle, réunies autour d’une couleur: le bleu, et de ces instants magiques que l’on nomme heure bleue… Une mante religieuse à l’heure bleue un soir d’été Une photo de mante aux antipodes de celle de mon précédent billet: la mante religieuse qui fait rouler le soleil couchant sur la ligne d’horizon. Voir la galerie Mantes religieuses 2013 dans le site?   Une graminée qui dodeline sous la pleine lune La pleine lune, voilà un sujet que j’ai commencé à explorer il y a un an maintenant. J’ai encore quelques images en archive, que je partagerai à l’occasion. (Certains auront reconnu la photo de mon profil Facebook…

  • Edward Hopper , Gas 1940 MOMA New York

    Edward Hopper, peintre de la nuit?

    Petits arrangements avec Edward Hopper…  Pourquoi donc, “petits arrangements”? Parce-qu’Edward Hopper n’a pas à proprement parler eu sa période «heure bleue». Pourtant, il est le peintre du temps suspendu, de l’attente, de la parenthèse sous une lumière écrasante ou rasante, étrange et ambiguë, qu’elle soit lunaire ou solaire, encore crûment dessinée par les néons de nos villes. C’est pourquoi je me permets de vous présenter Hopper parmi ces peintres qui influencent mon expérimentation de l’heure bleue, à travers ces trois oeuvres qui pourraient se dérouler entre chien et loup. Pour poursuivre la découverte du monde d’Hopper: Le  site Edward Hopper at the National Gallery of Art La rétrospective Edward Hopper au Grand Palais Cet article…

  • Arbre à l'heure bleue

    L’heure bleue et la forêt magique

    L’arbre à l’heure bleue, on en discute? Une photo par jour, sans autre explication… J’ai essayé, je n’y arrive pas! Il y a d’abord le temps que ça prend, de poster une fois par jour (je vais avoir moins de temps dès la semaine prochaine). Et puis, il y a la difficulté de publier une photo sans aucune explication. Je dois me rendre à l’évidence: j’aime partager autre chose que de simples images. J’aime vous raconter la lumière qui éclairait ma scène, ce soir-là, le chant de l’arbre qui pleure de froid, les sangliers croisés quelques minutes avant de shooter, la démarche photographique dans laquelle s’inscrit l’image, le gel et l’éclat…

  • Rêver à l’heure bleue

    L’heure bleue redessine le paysage… Sans paroles et sans trucages, juste une inversion de la réalité pour dessiner cette photo filée éthérée prise à l’heure bleue que je laisse à votre imaginaire. Elle ne vient pas de nulle part, cette photo. Je crois bien qu’elle est le fruit tardif de ce que j’ai pu retenir de ces illustrateurs des années 70 qui ont largement contribué à ma culture de l’image. La Planète sauvage, ça vous dit quelque chose? 😉 A voir: Féerie en forêt à l’heure bleue Paysage romantique, ciel en rose et bleu A suivre: « L’heure bleue » est l’un de ces instants magiques en photographie. J’avais longuement traité le sujet dans mon ancien blog, et…

  • Les habits de lumière

    Les habits de lumière | Epernay en nocturne

    Petit retour en arrière. Décembre, le mois le plus sombre de l’année. Pour faire reculer cette nuit qui tombe si tôt, et fêter au passage le solstice d’hiver ou Noël, un peu partout, des « fêtes des lumières » transpercent l’obscurité des villes de leurs éclairs de couleurs. Epernay revêt des habits de lumière Epernay a pour cette occasion revêtu ses « Habits de lumière »: avec « L’atelier du peintre », un petit spectacle son et lumière qui a redessiné la mairie, puis avec une (modeste) parade et des illuminations le long de l’avenue de Champagne. [Clic sur les images pour afficher en grand] Il pleuvait, il faisait froid… Pas le top pour sortir. Pas…