• Anémone pulsatille graines

    Pulsatilla

    La dernière anémone pulsatille… La semaine dernière, j’ai passé beaucoup de temps en repérage pour préparer mes futurs stages macro. Les libellules sont-elles sorties ? Et les orchidées, que racontent-elles ? Le petit étang est-il encore à sec ? De lieux en lieux, je me suis décidée le dernier soir à pousser la balade jusqu’à mon coin à anémones pulsatilles préféré. La saison est déjà bien avancée. Comme prévu, je n’ai trouvé que hampes florales défleuries, pompons fanés aux graines hirsutes, qui bataillaient avec les globulaires et les polygales.  Qu’importe ! Les anémones fanées ont elles aussi leur élégance. Je cherche un coin dans l’axe du soleil couchant, puis j’attends.…

  • heure bleue paysage romantique

    L’hiver en bleu garance…

    …  Un soir en 3 temps L’heure bleue me poursuit! Non, pas l’heure bleue. Mais plutôt cet instant qui la précède, où dans un dernier sursaut de vitalité, le ciel s’enflamme une seconde fois. Vous n’avez jamais remarqué que le couchant se décline en deux temps? Premier temps : l’horizon avale le soleil. Puis vient une période incertaine, entre deux mondes, que l’on appelle souvent à tort « heure bleue« , alors qu’elle serait plutôt une « heure grise« , entre chien et loup. Il faut savoir attendre. Car un peu plus tard, avec un peu de chance (ou d’intuition météo), le ciel nous offre souvent un joli rappel : il s’enflamme pour la seconde fois,…

  • Couleur fauve inspiration Nicolas de Staël

    Lundi soir : crépuscule en couleurs annoncé. Je commence à les anticiper, ces soirs pas comme les autres. Celui-là ne fut pas spectaculaire. Juste spécial. Un lourd plafond nuageux bleu nuit qui chapeautait une langue de feu au ras de l’horizon. De quoi nourrir mon appétit de couleurs vives! Je suis donc partie étaler le paysage au couteau, en épaisseur sur mon capteur. Des lignes aux teintes fauves qui ont guidé mon geste vers les mondes saturés de Nicolas de Staël.  Clic sur les photos pour les visualiser en grand Rouge Horizon Diptyque Mon cabinet de curiosités intérieures ne désemplit pas : peintres et dessinateurs s’y bousculent joyeusement pour y déposer leurs œuvres. Avec toujours cette envie…

  • Lumière rouge en partance

    Lumière rouge: l’aventure continue! Mon exposition Lumière Rouge reprend la route. Je suis heureuse et honorée que ce soit à l’occasion du festival de Hauteville-Lompnes, dans l’Ain (du 30 mai au 1er juin) : parrainé par des artistes qu’on ne présente plus et qui nous font rêver, et pour le reste, je vous laisse juge du beau programme, en fin d’article 🙂 . Les photos de ce billet datent des derniers jours: Je crois que la macro au soleil couchant demeurera longtemps synonyme de « ma » macrophotographie nature 😉 . En savoir un peu plus sur mon exposition {LUMIÈRE ROUGE}? Suivez le lien! Rappel: pour quelques jours encore, vous pouvez trouver…

  • Horizon Bleu Garance {2}

     De l’image aux tirages… J’avais prévu de partager avec vous la conception de {HORIZON BLEU GARANCE} . D’un autre côté, je ne veux pas trop dévoiler l’exposition avant sa présentation au public. Comme pour la précédente (Lumière Rouge), j’ai à cœur de réserver une vraie surprise aux personnes qui se déplacent pour la voir dans la réalité dans toute sa réalité matérielle, faite de cellulose et de pigments. J’ai donc choisi de vous raconter par petites touches dans le blog sa genèse, mon cheminement d’hier et d’aujourd’hui et sa matérialisation. Et pour illustrer le billet du jour, voilà l’une de mes toutes premières photos de ce travail sur mes arbres et…

  • Photo Reflet | Un arbre dans l’eau

    L’étang: reflet d’arbre au soleil couchant J’ai peu de temps, en ce moment. Quant aux occasions de faire des photos… je crois que cet hiver est le plus gris depuis des années! (Et oui, je dis ça chaque année, mais je crois que cette fois, c’est vrai!) Voilà malgré tout deux photos de la semaine passée, arrachées à la surface étale d’un nouvel étang que j’ai décidé d’exploiter cette saison. Deux images qui n’existent pas. Juste des reflets, des impressions soleil couchant, des jeux de lignes et de motifs qui tremblent, sculptés par une rare lumière crépusculaire. Un nuage rose passe… Comme une tapisserie (é)mouvante, l’eau maille et démaille les arbres…

  • Fougère entre photo et Toffoli

    Une photo un peu à part d’un sujet que j’aime beaucoup et auquel j’ai accordé une belle place dans mon exposition Lumière rouge: la fougère. Je reviendrais bientôt avec d’autres photos plus dans l’esprit de « Lumière rouge », mais j’avais envie de partager celle-là tout de suite avec vous. Une photo de fougère inspiration Toffoli Hier soir, je suis allée chercher de la couleur! Direction le soleil couchant en lisière de forêt, non pas pour photographier un champignon, cette fois, mais juste pour savourer l’explosion saturée d’un ciel crépusculaire sur la plaine. Inspiration photographique J’ai parfois l’impression qu’en photo nature, “faire la même photo que xxx...” est un sport à la…

  • mante religieuse photo macro

    Mante religieuse…

    … et autres insectes et fleurs au coucher du soleil Hier soir, direction ce petit plateau à l’abri du vent depuis lequel on peut voir le soleil se coucher mieux qu’ailleurs. Je voulais un gros soleil rouge, rond comme un ballon. Je rêvais d’une mante religieuse qui jouerait à faire rouler cette balle carmin au fil de l’horizon. Mante religieuse et soleil jaune La mante religieuse était bien là! Mais le soleil rouge n’a pas eu lieu. Il s’est couché -jaune- le temps d’une photo. Rencontrer une mante, c’est une aventure! L’insecte est plutôt rare aux alentours. Il faut faire preuve de patience, d’instinct et de ténacité. Mais cela en…

  • macro-au-soleil-couchant

    Soleil rouge, macro papillon et flore

    J’ai beaucoup de mal à trouver le temps de partager avec vous mes dernières errances photographiques, en ce moment! Entre les récoltes et confitures 😉 et quelques travaux à achever dans la maison avant l’automne, pas une minute à moi! Voilà quelques vestiges crépusculaires de ces derniers jours. Même si je travaille en ce moment sur d’autres projets, je ne parviens pas à décrocher totalement de mes Lumières rouges! Chaque soir, le soleil m’attend et me surprend. Il me faut à chaque fois réapprendre à le comprendre et déjouer les pièges qu’il me tend. Mais le jeu en vaut la chandelle: peu de photos au final, mais une séance de…

  • flare-reflet-eau

    D’encre, de lumière et d’eau

    La lumière! C’est elle le réel sujet de la plupart de mes photos. Qu’elle dessine le contour d’une cordulie en vol ou qu’elle transperce le corps doré d’une libellule prête à s’endormir, qu’elle sculpte plantes ou insectes, ou simplement qu’elle agace mon capteur jusqu’à extraire du lac des créatures fantomatiques, elle ne cesse de me surprendre! J’apprends à lui faire face, à déjouer ses pièges et à lire entre ses lignes changeantes le chant de la terre et celui de la mare. C’est lorsque le monde scintille que l’on a parfois la chance d’apercevoir la longue chevelure d’une Mélusine oubliée. A cet instant, même le geai se tait. On s’arrête…

  • coucher de soleil sur l'étang

    Coucher de soleil: de feu et de glace

    Coucher de soleil à l’heure bleue: le retour → Ce n’est pas parce que l’on est au printemps (presque en été) que l’on travaille forcément sur les sujets de saison que sont les libellules ou les orchidées sauvages 😉 → Ce n’est pas parce que cette journée de printemps est une fois de plus ◊ pourrie ◊ froide ◊ venteuse (cocher la bonne réponse, au choix – et si vous êtes de ma région, ça sera les trois 🙁 ) que je publie aujourd’hui ces vestiges de l’hiver. … C’est juste que  je suis clouée devant l’ordinateur, en train d’effectuer différents travaux en attente, dont le développement de ces deux photos… Et oui, un photographe nature ne vit…

  • Cathédrale sylvestre

    Photo minimaliste, jusqu’où aller?

    J’ai toujours pratiqué une photographie par retrait. Le monde est un paquet d’argile que je creuse, jusqu’à en découvrir les lignes directrices. Je m’efforce d’estomper tout ce qui n’est pas nécessaire, en le plaçant hors cadre ou dans le flou. Le premier flou que j’ai exploré a été le flou lié à une faible profondeur de champ, et tout le travail sur le bokeh qui va avec. Puis, tout naturellement, j’ai eu envie besoin d’aller plus loin dans l’épure. J’ai filé 😉 du côté du flou de mouvement. Pour l’instant, j’expérimente surtout le mouvement que je crée moi-même (je bouge l’appareil), et non pas la photo de sujets eux-mêmes en mouvement.…

  • Arbre fantôme, ciel rose et bleu

    Un arbre sous les étoiles

    Un soir, un petit arbre Certains soirs, les arbres se font tordus, griffus, crevassés, menaçants. D’autres fois, ils savent se faire rassurants, compagnons bienveillants de nos échappées aux chiens et aux loups qui hantent la lumière bleue de la fin du jour. Ce soir-là, il y avait un arbre pas bien gros planté au beau milieu de l’horizon, qui agitait ses rameaux encore jeunes au vent glacé. Ses racines frétillaient dans l’eau débordée d’un étang voisin. Oui, l’immersion menace ma campagne, en cet hiver humide. La terre conserve la mémoire et il arrive qu’un marais oublié reprenne ses droits le temps d’un mois de pluie et de neige mêlées. coucher du…

  • Il neige en forêt!

    Arbre en feu sous la neige

    Lorsque l’arbre file dans le flou d’un ciel en flammes Encore et toujours, je poursuis ma quête d’arbres de rêve… A moins que ça ne soient eux qui me poursuivent, parfois jusque dans mes songes! Je les expose à la surimpression, je les exprime impressionnistes, je les gribouille en clair-obscur, je les crayonne à tour de bras, je les estompe du revers de la main… Et lorsque la neige a la bonne idée de saupoudrer de nacre les sous-bois, je file voir le soleil rouge rouler entre les troncs, là-bas, tout au bout de l’horizon.   Le bonheur est dans les bois… Voilà un petit aperçu (avec retard) des images…

  • Macro mousse et goutte d’eau

    Mousse au soleil couchant Photo du jour n°3… On tient le rythme! Il faut dire qu’en ce moment, je suis plutôt motivée: neige, givre, froid, ciel dégagé: tout cela crée des lumières particulières qui font du bien au moral, et que j’ai très envie d’exploiter, même s’il faut s’emmitoufler pour sortir. Goutte d’eau et soleil rouge sur la mousse Une photo de mousse sous la neige… Encore?!!! Oui, mais vous en conviendrez, celle-ci n’a rien à voir avec la précédente, avec ses allures de sapin palmier de noël! En ce moment, je suis plutôt du côté de l’heure bleue: le soir, je monte sur le plateau, chercher des paysages oniriques dessinés…